La quercétine est une molécule naturelle. Elle se trouve en abondance dans la pelure des oignons et pommes, surtout, des rouges.

Il s’agit d’un excellent antioxydant qui possède de puissantes propriétés anti-inflammatoires et anti-allergiques.

Les mille et une vertus de la quercétine ?

La quercétine est un puissant inhibiteur de la production d’histamine. L’histamine est une molécule joue un rôle primordial dans l’apparition des allergies. La quercétine réduit le risque de développer des réactions désagréables à certains aliments.

La quercétine aide à protéger les cellules intestinales du stress. De ce fait, elle est efficace lors d’une inflammation chronique, une exposition répétée à des toxines ou une pratique intense de sport.

La quercétine aide à restaurer l’équilibre de la flore intestinale. Elle favorise l’abondance de certaines espèces bactériennes protectrices. Plus précisément, cette molécule contribue à diminuer le nombre de Firmicutes Gram-négatives. En conséquence, les marqueurs de l’inflammation de bas grade (tels que CRP, TNF alpha, IL-1 et IL-6) s’en trouvent grandement améliorés.

La quercétine est impliquée dans l’évolution de l’obésité et de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD). Un apport alimentaire en quercétine réduit l’accumulation de graisse dans le foie. Les souris obèses traitées par la quercétine présentent une réduction importante du gain pondéral.

Finalement, la présence de quercétine dans la nourriture des rongeurs contribue à réduire de façon notable le risque de certains cancers (foie, colon).

Le saviez-vous ?

La vitamine C renforce l’activité anti-oxydante de la quercétine. Elle en améliore l’absorption dans l’intestin grêle et en retarde l’élimination par voie naturelle.

Des effets bénéfiques encore plus puissants de la quercétine ont été observés en association avec du resvératrol (polyphénol principal du vin rouge) et du curcuma.

La quercétine peut influencer l’absorption intestinale du fer. Le régime alimentaire riche en quercétine est bénéfique pour les personnes à risque de surcharge hépatique en fer. Par exemple, chez les patients atteints d’hémochromatose, d’anémie sidéroblastique, de porphyrie, etc.

Les boutons floraux du Sophora du Japon, ainsi que les feuilles du manguier et les pétioles de la rhubarbe noble constituent une source industrielle de quercétine.