L’huile essentielle de Tea tree (Melaleuca alternifolia, feuille) est un antiviral surpuissant quasi-universel. Elle compromet l’entrée des particules virales dans une cellule saine. Ainsi, l’étape initiale de l’infection s’en trouve grandement perturbée.

L’huile essentielle de Ravintsara (Cinnamomum camphora, feuille) possède des vertus médicinales exceptionnelles. Elle stoppe la multiplication des particules virales, l’étape centrale du cycle infectieux.

L’huile essentielle de Laurier noble (Laurus nobili, feuille) « déshabille » le virus, détruisant son enveloppe protectrice. Elle bloque l’assemblage des particules virales, l’étape cruciale de l’infection. L’huile essentielle de Laurier noble est également un mucolytique, décongestionnant et expectorant bien toléré. Elle fluidifie les secrétions de mucus et favorise leur expulsion des voies respiratoires.

L’huile essentielle de Ravensara (Ravensara aromatica, feuille) – à ne pas confondre avec le Ravintsara – est une huile anti-inflammatoire, antiseptique, antalgique et immunostimulante. Elle freine la production de molécules impliquées dans le processus inflammatoire et renforce les défenses naturelles.   

L’huile essentielle de Saro (Cinnamosma fragrans, feuille) est un antiseptique à large spectre vis-à-vis des micro-organismes pathogènes. Elle est particulièrement utile en cas d’une surinfection des voies respiratoires d’origine bactérienne.

Travaux pratiques : un mélange en prévention d’une infection virale

Incorporer 2 gouttes d’HE de Ravintsara dans une demi-cuillère à café de miel

Laisser en bouche une bonne minute, puis avaler

Répéter 2 fois par jour (matin et soir)

Travaux pratiques : un gel désinfectant pour les mains

Verser 50 ml de gel d’aloès vera dans un bol

Ajouter 1 ml d’huile essentielle antivirale (Tea tree ou Ravintsara)

Mélanger délicatement afin d’obtenir un gel lisse et homogène

Transvaser la préparation dans un flacon pompe en verre brun pour que l’utilisation soit plus simple

Déposer une noisette de gel dans les mains et frotter jusqu’à bonne pénétration

Huiles essentielles : mise en garde et précautions  

Ne pas appliquer sur les yeux, le contour des yeux et les muqueuses ;

Ne pas utiliser sans avis médical en cas d’asthme ou d’épilepsie ;

Pratiquer 48h au préalable un test cutané dans le pli du coude afin d’éviter qu’une réaction (picotement, rougeur, gêne respiratoire) n’apparaisse ;

Stocker les huiles essentielles et leurs préparations dans un flacon en verre brun, à l’abri de la lumière et de la chaleur ;

S’adresser toujours à un aromathérapeute dûment formé afin de recueillir des informations personnalisées et sécurisées!

Références :

1. Li X, et al. Melaleuca alternifolia concentrate inhibits in vitro entry of influenza virus into host cells. Molecules. 2013 Aug 9;18(8):9550-66.

2. Tariq S, et al. A comprehensive review of the antibacterial, antifungal and antiviral potential of essential oils and their chemical constituents against drug-resistant microbial pathogens. Microb Pathog. 2019 Sep; 134:103580.

3. Aziz ZAA, et al. Essential Oils: Extraction Techniques, Pharmaceutical And Therapeutic Potential – A Review. Curr Drug Metab. 2018;19(13):1100-1110.

4. Bassolé IH, et al. Essential oils in combination and their antimicrobial properties. Molecules. 2012 Apr 2;17(4):3989-4006.