La curcumine est l’un des constituants principaux du rhizome du curcuma. Elle est dotée d’effets anti-inflammatoires, antioxydants et anticancéreux, pour n’en citer que quelques-uns.

Cependant, la curcumine est une molécule instable et très réactive. Par conséquent, elle a très peu de chance d’atteindre la circulation systémique avant d’être dégradée et éliminée par voies naturelles. Ainsi, plus de 90 % de la curcumine prise par voie orale se retrouvent dans les selles, montrant des concentrations faibles dans le sang et le tissu extra intestinal.

De ce fait, les chercheurs ont mis au point différentes formulations visant à améliorer la biodisponibilité de la curcumine. En conséquence, un nombre important de compléments alimentaires à base de « curcuma hautement biodisponible » a envahi le marché actuel.

Agit directement sur le tube digestif

La curcumine permet d’améliorer les anomalies métaboliques et augmenter la richesse bactérienne.

Renforce la barrière intestinale

La curcumine restaure l’activité de phosphatase alcaline et réduit les concentrations plasmatiques en lipopolysaccharides toxiques (LPS). De plus, elle active l’expression des gènes codant des protéines des jonctions serrées (ZO-1 et claudine-1).

Réduit l’inflammation

La curcumine atténue la sécrétion d’interleukines pro-inflammatoires IL-1ß et TNF-alpha au niveau des entérocytes. Qui plus est, elle augmente la production d’interleukine 10. Cette cytokine a un fort pouvoir anti-inflammatoire. Elle a un impact significatif sur l’évolution de nombreuses maladies.

Référence : Lopresti AL. The Problem of Curcumin and Its Bioavailability: Could Its Gastrointestinal Influence Contribute to Its Overall Health-Enhancing Effects? Adv Nutr. 2018 Jan 1;9(1):41-50